Le grec ancien fut la langue véhiculaire de la Méditerranée orientale et du Proche-Orient durant l'Antiquité après les conquêtes d'Alexandre le Grand (voir la Pierre de Rosette). En complément, suivant les couleurs de peau, il définit trois catégories supplémentaires : Homo americanus rubescens (Américains), Homo asiaticus fuscus (Asiatiques) et Homo africanus niger (Africains). Cependant, cette étude a aussi montré que des distances génétiques importantes existaient également entre certaines populations européennes non isolées. Ces premiers hommes modernes d'Europe étaient des chasseurs cueilleurs et sont souvent désignés sous le nom d'Homme de Cro-Magnon dans le langage courant. 13. Avec leurs nouvelles techniques de culture et d’élevage, ils vont profondément transformer le mode de vie en vigueur sur le continent. Homo sapiens a finalement supplanté néandertal, mais ce dernier a tout de même laissé sa trace dans la population actuelle: des analyses ont montré qu’un faible pourcentage du patrimoine génétique des Européens (1 à 3%) était issu des néandertaliens. Au XXe siècle se développe l’idée d’une Union paneuropéenne internationale qui unirait les peuples et nations européennes. La dernière modification de cette page a été faite le 14 septembre 2020 à 06:30. En 2013, selon une étude autosomale de l'Institut de Biologie Évolutive (IBE) de l'Universitat Pompeu Fabra de Barcelone, portant sur près de 3 000 individus, entre 5 et 15 % du génome des habitants de la Péninsule ibérique, selon les régions (sauf les Basques), est issu d'Afrique du Nord[26],[27],[28]. Par ailleurs, une autre recherche, publiée le 21 octobre dans Nature Communications et elle aussi basée sur l’analyse d’ADN anciens, documente 5000 ans d’occupation humaine dans ce qui constitue l’actuelle Hongrie. La plupart des pays européens et des pays majoritairement peuplés de descendants d'Européens (parfois qualifiés de pays occidentaux) se caractérisent par un haut niveau de vie. Christoph Pan, Beate Sibylle Pfeil, Michael Geistlinger. Malgré une faible différence génétique entre Européens, il existe des variations génétiques qui recoupent la proximité géographique à parfois quelques centaines de kilomètres près[23]. Thesis number 97 INAP 0012 Document type Thesis (New Ph.D. thesis) Language French Keyword (fr) Les génomes islandais élucident l'héritage de l'Homme de Néandertal des Européens. Ce document est mis à la disposition des professionnels de santé pour les guider dans la … Depuis la fin du XIXe siècle, on parle couramment d’Européens en tant qu'entité culturelle plutôt qu'entité géographique. L’autre étude parue dans Nature Communications se base justement sur d’autres analyses de génomes anciens. A l’origine, la classification selon les races ou les espèces a été faite, notamment par Linné, dans une optique naturaliste issue des “sciences naturelles”. Candela Hernandez et al., Human maternal heritage in Andalusia (Spain): its composition reveals high internal complexity and distinctive influences of mtDNA haplogroups U6 and L in the western and eastern side of region, 2014, Candela Hernandez et al., Early Holocenic and Historic mtDNA African Signatures in the Iberian Peninsula: The Andalusian Region as a Paradigm, 2015, The Peoples of Europe by Demographic Size, dernière sortie d'Afrique de l'Homme moderne, European Population Genetic Substructure: Further Definition of Ancestry Informative Markers for Distinguishing among Diverse European Ethnic Groups, Genetic Structure of Europeans: A View from the North–East, The Italian genome reflects the history of Europe and the Mediterranean basin, The History of African Gene Flow into Southern Europeans, Levantines, and Jews, Gene flow from North Africa contributes to differential human genetic diversity in southern Europe, Estimating gene flow from North Africa to southern Europe, Los españoles somos los europeos con más genes magrebíes, Ancient human genomes suggest three ancestral populations for present-day Europeans. Dans le langage courant, il peut aussi désigner un citoyen de l'Union européenne, même si tout habitant de l'Europe n'est pas nécessairement citoyen de l'Union européenne, et réciproquement. Programme Scratch et SVT. Le terme Européen désigne, selon une conception strictement géographique, un habitant du continent européen. L’une d’entre elles s’est produite il y a 3000 ans, au cours de l’âge du bronze; l’ADN des Européens se serait alors modifié sous l’influence de populations en provenance du nord du continent. Many translated example sentences containing "seraient d'origine génétique" – English-French dictionary and search engine for English translations. Ne pas confondre origine des Indo-Européens et origine de l’humanité. Plusieurs études génétiques permettent d'affiner les relations génétiques entre les peuples européens et leurs contours. Cette part d'ADN néandertalien, présente dans des proportions très proches chez tous les Eurasiens (lesquels représentent environ 87 % de l'humanité), n'est en rien spécifique aux Européens. En 2011, 76,2 % des habitants du continent européen (Russie comprise) se déclaraient chrétiens (46,3 % catholiques, 35,4 % orthodoxes, 17,8 % protestants, 0,5 % autres chrétiens)[38]. JC. On se devait de classer les hommes parmi les animaux et de constituer des catégories d’hommes afin d’ordonner la vision qu’on a du monde. «L’hypothèse de la contribution d’un peuple eurasien à la population européenne n’est pas nouvelle, elle a été soulevée dès les années 1950», commente Alicia Sanchez-Mazas. Traduzioni in contesto per "génétique d'" in francese-italiano da Reverso Context: Il n'est pas suffisant de conserver uniquement le code génétique d'une espèce. températures extrêmes amène à devoir préciser les effets . Grâce à l’ADN ancien, notre domaine évolue très vite et notre vision de l’histoire européenne va encore probablement s’affiner dans un proche futur.», «Toutes ces lignées viennent d’Afrique et partagent beaucoup de similitudes». Parmi eux figurait une agricultrice ayant vécu il y a 7000 ans et dont les ossements ont été découverts en Allemagne, dans un site lié aux premières pratiques agricoles du Vieux Continent. Cela les a amenés à imaginer l’existence d’une troisième population, qui constituerait environ 20% du génome des Européens actuels. Authors: Jean-Pierre Henry. une étude récente parue dans la revue Nature, une autre recherche, publiée le 21 octobre dans Nature Communications, la généticienne Alicia Sanchez-Mazas, de l’Université de Genève, Johannes Krause, généticien à l’Université allemande de Tübingen, l’archéologue Ron Pinhasi de l’University College à Dublin. Le professeur Sykes et son équipe ont pu définir sept souches d'ADN arrivées sur le continent européen au cours des 45.000 dernières années. Au dix-huitième et surtout au dix-neuvième siècle, de nombreux Européens migrent hors d'Europe, en particulier en Amérique du Nord (États-Unis, Canada), en Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande), en Afrique australe (Afrique du Sud) ou dans le Cône Sud de l'Amérique latine (notamment en Argentine). Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la machinerie cellulaire, l’ARN se trouve à l’interface de deux fonctions essentielles pour la cellule : le stockage de l’information génétique, d’une part, et les processus métaboliques qui vont permettre à la cellule de croître et de produire de l’énergie, d’autre part. Les langues européennes modernes sont les plus diffusées du monde : l'influence de l'anglais, du français, ou de l'espagnol provient des anciens empires britannique, français et espagnol. Peuples d’Europe, selon « National Minorities In Europe », Utilisation dans les statistiques officielles, Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), Distances génétiques (Fst) autosomales calculées par, several distinct regions can be distinguished within Europe: 1) Finland, 2) the Baltic region (Estonia, Latvia and Lithuania), Eastern Russia and Poland, 3) Central and Western Europe, and 4) Italy, with the southern Italians being more “distant”, Moorjani P, Patterson N, Hirschhorn JN, Keinan A, Hao L, et al. The emergence of the Corded Ware Culture involved the spread of people as well as ideas. [25], ayant analysé plus de 6 000 individus provenant de 107 populations différentes en utilisant une nouvelle méthode d'estimation des origines ancestrales et de datation de mélange, ont pu estimer des taux de mélange de gènes africains subsahariens dans le génome des populations d’Eurasie de l'Ouest, les résultats montrent que les Arabes du Levant ont un mélange africain subsaharien significatif (4 à 15 %) qui semble relativement récent chez eux (datant d'après la conquête arabo-musulmane du Proche-Orient au Moyen Âge) ; il est intermédiaire chez les différents groupes Juifs (4 à 5 %) et de manière relativement homogène et plus ancienne, cela semble dater d'avant la séparation des différents groupes de la diaspora juive ; il est bien plus faible chez les Européens du Sud (1 à 3 %) où ce flux de gènes africains semble être arrivé de manière indirecte durant l'Empire romain puis par l’intermédiaire de l'expansion islamique ; et il est indétectable chez les Européens du Nord. Enfin, elle est située à l’entrée de l’Europe occidentale, ce qui est idéal pour analyser les mouvements de population sur le continent.». Deuxième grand acte de l’évolution humaine en Europe: l’arrivée il y a environ 8000 ans des premiers agriculteurs issus de la région du Croissant fertile (qui correspond aux actuels Israël, Palestine, Cisjordanie et Liban). Selon des chercheurs de l'université de Tours, le frelon asiatique est sur le déclin en Europe en raison de sa faible diversité génétique Il en reste notamment un peu en Hongrie (2%). La généticienne n’est cependant pas convaincue par la démonstration apportée par les auteurs de l’étude: «Ils partent du principe que la population européenne actuelle est issue de plusieurs lignées ancestrales pures, qui se seraient mélangées. « several distinct regions can be distinguished within Europe: 1) Finland, 2) the Baltic region (Estonia, Latvia and Lithuania), Eastern Russia and Poland, 3) Central and Western Europe, and 4) Italy, with the southern Italians being more “distant” ». L’agricultrice possédait pour sa part un variant génétique associé à la peau claire. Jusqu'à présent, les scientifiques n'avaient trouvé que 3 grandes populations ancestrales à l'origine des européens : des chasseurs-cueilleurs autochtones déjà implantés en Europe, des agriculteurs en provenance du Moyen-Orient et une population venant de l'est à l'Age du Bronze. C’est alors qu’ils se sont rendu compte qu’une grande partie de la diversité observée dans la population actuelle ne pouvait pas s’expliquer seulement à partir d’un mélange des génomes des chasseurs-cueilleurs et des premiers agriculteurs. L’ADN d’hommes fossiles révèle qu’un groupe de chasseurs cueilleurs du Caucase a également contribué au patrimoine génétique des Européens modernes. Euro Génétique Sale. La diversité génétique des Européens plus précisément retracée. MODÈLE DE COMPTE RENDU DE GÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE - OCTOBRE 2012 1. Retracer la (pré)histoire européenne à travers la génétique des populations (ADN autosomique, haplogroupes du chromosome Y et mitochondriaux). Le premier épisode de l’histoire de la population de l’Europe se joue il y a 45 000 à 40 000 ans, quand les premiers humains modernes (ou Homo sapiens) y débarquent en provenance d’Afrique. Les ossements, issus de neuf sites différents, couvrent 5000 ans d’histoire, depuis le néolithique jusqu’à l’âge du fer. En 2014, une étude autosomale similaire réalisée par Lazaridis et al., a calculé que, en moyenne, 12,6 % du génome des Espagnols de la péninsule ibérique est issu d'Afrique du Nord et 2,2 % d'Afrique subsaharienne[29]. Organisation de la diversité génétique et histoire postglaciaire des chênes blancs européens : approche expérimentale et par simulation. Les Européens actuels, comme tous les non-Africains, possèdent en moyenne 1,8 % d’ADN néandertalien dans leur génome, acquis par hybridation lors de la dernière sortie d'Afrique de l'Homme moderne[8]. Actualité Classé sous : paléontologie, diversité génétique, origine de la diversité génétique européenne. La diversité génétique des Européens d'aujourd'hui reflète la complexité de leurs origines ARTICLE TAKEN FROM THE BBC News website. Dans une étude récente parue dans la revue Nature , des scientifiques font l’hypothèse que la population du Vieux Continent serait issue de trois lignées principales: des chasseurs-cueilleurs, premiers humains modernes à s’être installés sur place, des agriculteurs arrivés plus tardivement du Proche-Orient, et enfin un mystérieux troisième groupe en provenance d’Eurasie, qui aurait aussi contribué à forger la population amérindienne. Standards for the Classification of Federal Data on Race and Ethnicity, The ancestry clues in the oldest European genome, origines des haplogroupes européens sur eupedia.com, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Européens&oldid=174699352, Article avec une section vide ou incomplète, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Article contenant un appel à traduction en anglais, Portail:Sciences humaines et sociales/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Nous pensons plutôt que leur arrivée date d’il y a 4000 à 5000 ans. En 2003, les résultats du projet sont publiés, il devient alors possible de comparer l’ADN de fossiles avec celui des populations vivant aujourd’hui[7]. Cependant, aussi bien la couleur de la peau que celle des yeux sont des caractères complexes, qui ne dépendent pas d’un seul gène; on ne peut donc pas conclure avec certitude sur l’aspect qu’avaient ces individus, et encore moins étendre ces observations à l’ensemble du groupe auquel ils ­appartenaient.». « Quand aux familles de Kouloughlis (métis d’arabe (Maure) de Kabyle berbère et d’Ottoman » leurs origines dataient de l’an 1520 et celles ci n’ont cessé d’être alimentées que lors de notre conquête . De plus, cette zone comprend de nombreux restes archéologiques qui permettent de replacer les ossements dans leur contexte. MODÈLE DE COMPTE RENDU DE GÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE POUR LA RECHERCHE DE MUTATIONS SOMATIQUES DANS LES TUMEURS SOLIDES . Enfin, durant le premier millénaire avant J.-C., durant l’âge du fer, ce sont des immigrants issus de l’est de l’Eurasie qui auraient apporté leur pierre à l’édifice génétique des Européens. Il s’agit de ceux de 13 individus originaires d’une région située dans la grande plaine de Hongrie, au sud-ouest du pays. En conséquence, l'alphabet latin est présent dans de nombreuses régions de la planète. Les outils de pierre de Willendorf, en Autriche, sont datés de 43 500 ans AP et sont attribués à Homo sapiens[6]. Ainsi, quatre des six langues de travail de l'ONU sont des langues européennes : ce sont l'anglais, l'espagnol, le français et le russe (qui utilise l'alphabet cyrillique). Les analyses génétiques ont également montré la présence d’une troisième composante dans le génome actuel des Européens[14]. Les Européens sont à l'origine de nombreuses avancées dans l'histoire de l'humanité : la démocratie athénienne, la Renaissance avec la redécouverte de la science et de l'art antiques, les Lumières (rationalisation et sécularisation), la Révolution industrielle et le concept d'État-nation. C’est à cette époque que sont apparues les langues indo-européennes, il est possible que ce soit ces Eurasiens qui les aient apportées.». Update October 10th Today's European genetic diversity is reflected by past's complexity in the making of modern day Europeans European origins laid bare by DNA . Histoire génétique des populations d'Europe. Inscrivez-vous et recevez les newsletters de votre choix. Enfin, le terme est parfois utilisé dans un sens ethnique pour désigner un individu ou une population d'ascendance exclusivement ou majoritairement européenne, en particulier dans les pays ayant connu une forte colonisation de peuplement venue d'Europe. A-L-H DIZZY Charismatic dochter uit Val Bisson Bookem Dona EX-91, de volle zuster van Doorman. Pourtant, elles ont bien une origine commune, qui remonte à 50 000 ans. Ces dernières décennies, les personnes favorables à l’Union européenne ou à un mouvement pro-européen se désignent elle-même comme Européennes[4]. «Nous trouvions intéressant de nous concentrer sur une seule zone géographique et non d’étudier des ossements disséminés à travers l’Europe, car chaque région a sa propre histoire, relève l’archéologue Ron Pinhasi de l’University College à Dublin, l’un des auteurs de l’étude. , Génétique des populations; Abstrait. Les Européens actuels appartiennent à une métapopulation qui vit de l'Europe à l'Asie centrale, en passant par l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les systèmes familiaux selon Emmanuel Todd sont d'une grande diversité. international, la part du café équitable oscill e entre 3 et 12 % dans les pay s européens, et ne représentait que 0,2 % d u marché américain (Vo gel, 2005). L'Europe est le berceau de la civilisation occidentale. Histoire génétique des populations d'Europe updated their cover photo. Selon le sociologue Henri Mendras[35], la mentalité européenne se caractérise par : Le professeur Leo Strauss, en outre, voit un libéralisme antique européen déjà, dans le monde gréco-romain[36]. ... La frontière entre les réseaux EHG et WHG émerge vers 7000 av. Une quatrième "tribu" d’Homo sapiens ferait donc partie de … (+ film 21 mn sur les haplogroupes européens) - Civilisation Hyperboréenne & Films L’étude du bagage génétique de ces individus a révélé quelques surprises. Dans une seconde partie de l’étude, les scientifiques ont comparé ces génomes anciens (ainsi que quelques autres qu’ils ont pu se procurer, dont celui du bien connu Ötzi, «l’homme des glaces» découvert en 1991 dans les Alpes italiennes) à ceux de 2345 Européens actuels. Après avoir mis trois siècles a se fonder, qu’est devenue et que deviendra cette population mixte? Mesure 21 : Garantir un accès égal aux traitements et aux innovations. De façon plus évasive, l'essayiste Jean Mabire perçoit du libéralisme chez les anciens paysans-guerriers Celtes et Nordiques, aussi, ainsi que de l’individualisme[37]. Octobre 2012 . Il est surtout représenté en Asie Centrale d’où il est originaire, avec une migration intéressante vers l’Amérique (les Amérindiens indigènes Q3). L’un d’entre eux vivait il y a 8000 ans et a été découvert dans l’actuel Luxembourg, les sept autres, qui datent de la même époque, étant issus de l’actuelle Suède. Un fossile d'Homme moderne daté d'environ 36 200 ans AP, Kostenki 14, trouvé en Russie d'Europe, montre une parenté avec les populations actuelles d'Eurasie de l'Ouest mais pas avec celles d'Asie orientale. Le néologisme latin Europenses est alors utilisé pour désigner les troupes de Charles Martel qui, en 732, arrêtèrent l'expansion islamique à la bataille de Poitiers[1]. A.L.H. Les premiers habitants de l’Europe, les chasseurs-cueilleurs, semblaient avoir un aspect physique inattendu, avec une peau foncée et des yeux bleus, ou en tout cas clairs. Voir la liste. Deux autres étapes de transition ont été identifiées par les scientifiques. On parle ainsi aux États-Unis d'« Euro-Américains » pour désigner les descendants d'Européens, comme on parle d'« Afro-Américains » pour désigner les descendants d'Africains[34]. Une origine génétique de la migraine. L’une d’entre elles s’est produite il y a 3000 ans, au cours de l’âge du bronze; l’ADN des Européens se serait alors modifié sous l’influence de populations en provenance du nord du continent. Génétique et origine d’ Homo sapiens. Pour leur étude publiée dans Nature, une équipe internationale de chercheurs s’est penchée sur l’ADN de neuf représentants d’anciennes lignées européennes. Ce qui fait dire aux scientifiques qu’il serait issu d’une lignée ayant contribué tant à la population américaine qu’à celle de l’Europe. Les Européens, les Asiatiques et les Africains subsahariens modernes ne sont pas issus de l'Hybridation des mêmes Espèces humaines : Les Traces d’une Espèce Archaique « Fantôme » dans la Salive des Africains Subsahariens actuels Dans le cadre de cette enquête, l’équipe a examiné le gène MUC7 dans plus de 2 500 génomes humains modernes. À partir de la 10e édition de son ouvrage (1758, page 20), il définit une unique espèce regroupant ces quatre variétés sous le nom d’Homo sapiens. Une découverte qui révolutionne la conception actuelle de … connus. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Les grandes familles de mots. Les connaissances sur cette question progressent actuellement à grande vitesse, grâce aux nouvelles possibilités offertes par l’analyse de génomes anciens. Viele übersetzte Beispielsätze mit "prédisposition génétique" – Deutsch-Französisch Wörterbuch und Suchmaschine für Millionen von Deutsch-Übersetzungen. J.-C.. Les analyses génétiques montrent que l’agriculture a été apportée en Europe par des populations venues d'Anatolie, qui ont remplacé les chasseurs-cueilleurs locaux[10]. - Haplogroupe Q est celui des Huns, qui envahirent l’Europe au 5 e siècle. Cette composante est issue des populations nomades indo-européennes, venues des steppes pontiques à partir d'environ 3000 av. dans une région de mélange génétique de l'ouest de la Baltique jusqu'à la Roumanie et l'Ukraine. Enfin, durant le premier millénaire avant J.-C., durant l’âge du fer, ce sont des immigrants issus de l’est de l’Eurasie qui auraient apporté leur pierre à l’édifice génétique des Européens. Néanmoins, il distingue par leur tempérament et leur posture corporelle Homo europaeus albus, Homo americanus rufus, Homo asiaticus luridus et Homo africanus niger[2]. Les plus anciens vestiges fossiles d'Homo sapiens connus en Europe ont été trouvés dans la grotte de Bacho Kiro, en Bulgarie, où une dent humaine et des fragments osseux, identifiés par leur ADN comme relevant d'Homo sapiens, ont été datés en 2020 par le carbone 14 d'environ 45 000 ans avant le présent (AP)[5]. Mais elle révèle d’autres phénomènes migratoires, qui contribuent à donner une idée plus correcte de l’histoire du continent. Hélas ! Une de ces périodes coïncide avec le néolithique. Sud-Ouest du 19 octobre 2015 par SudOuest.fr avec AFP Les frelons asiatiques sont-ils sur le déclin en Europe ? Les Européens actuels appartiennent à une métapopulation qui vit de l'Europe à l'Asie centrale, en passant par l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. De même les Italiens du Sud constitue un groupe plus distant[22]. 506 likes. Il a ainsi pu reconstituer l'histoire des sept femmes dont descendraient 99 % des Européens. J.-C.[15], et représentées par la culture Yamna[16],[17]. Cela montre que la divergence génétique entre Eurasiens de l'Ouest et Asiatiques de l'Est date de plus de 36 000 ans et donc d'un stade précoce du Paléolithique supérieur[9]. 1997, 201 p., ref : 243 ref. bied op deze veiling de volgende dieren aan: 6. Download full-text PDF Read full-text. Leur analyse met en évidence plusieurs périodes de transition, au cours desquelles le patrimoine génétique des Européens s’est brusquement transformé. Grec-Druze : 0.0052, Grec-Bédouin : 0.0064, Grec-Palestinien : 0.0057, Grec-Russe : 0.0108, Grec-Suédois : 0.0084, Italiens du Sud-Druze : 0.0057, Italien du Sud-Bédouin : 0.0079, Italien du Sud-Palestinien : 0.0064, Italien du Sud-Russe : 0.0088, Italien du Sud-Suédois : 0.0064, Italiens du Sud - Lettoniens : 0.0150, Italiens du Sud - Finlandais (Helsinki) : 0.0160, Espagnols - Lettoniens : 0.0100, Espagnols - Finlandais (Helsinki) : 0.0110, Européens – Chinois 0.1100, Européens – Africains (Yoruba) 0.1530. Table 1. Les descendants des colons européens durant l’apartheid en Afrique du Sud se nommaient entre eux Européens mais se désignaient également en tant qu’Afrikaners (Africains) par opposition aux Européens continentaux[3]. L’agriculture s’est développée au Proche-Orient à partir d'environ 8500 av. Une Etude suédoise démontre que les Vikings descendaients d'Hyperboréens d'Haplogroupe I2, et de deux populations nordiques différentes : des Individus d'Europe de l'Ouest d'Haplogroupe mitochondrial U5, et d'autres originaires d'Europe de l'Est d'Haplogroupe U4. Or l’au gmenta tion progre ssive de l’occu rrence des. Haplogroupes Européens : deux Tribus Européennes fondatrices. Des études récentes suggèrent que les deux espèces ont cohabité pendant plusieurs milliers d’années, se reproduisant même entre elles. Les premiers chasseurs-cueilleurs étaient arrivés il y a 40 000 ans, juste avant l'Age Glaciaire. «La rapidité des changements observés suggère que ces périodes correspondent à des arrivées de migrants, qui ont apporté de nouveaux variants génétiques dans les populations locales», estime Ron Pinhasi. En 2016, une étude autosomale de Fiorito et al qui a calculé les distances génétiques entre les populations européennes et celles du bassin méditerranéen en prenant en compte plusieurs centaines de milliers de SNPs, a confirmé la distance génétique importante entre les Italiens et les Finlandais, et aussi montré que l'on observait également des distances importantes entre les Sardes, population isolée également, et les autres Européens puisqu'ils sont par exemple plus distants des Russes que des Levantins (Jordaniens, Syriens) et des Marocains. Ce foyer qui donnera la civilisation dite de la « céramique cordée » est désormais confirmé comme la matrice des peuples celtiques, germaniques, slaves et baltes Il s'agit de se reporter au contexte de l'époque, il ne s'agit même pas encore d'indo-européens (au sens tardif, … «Nos analyses ADN menées sur des restes d’agriculteurs vivant à cette période portent la signature d’une immigration issue du sud de la Méditerranée, ce qui est cohérent avec ce qui a déjà été découvert par ailleurs», relate l’archéologue. January 2019; Medecine sciences: M/S 35(1):39-45; DOI: 10.1051/medsci/2018311. En 1735, dans la première édition de son ouvrage Systema naturae, le naturaliste Carl von Linné nomme les humains vivant en Europe Homo europaeus albescens, en en faisant une espèce du genre Homo. Par Bernard Sécher, mardi 6 août 2019. La population européenne serait issue de trois lignées ancestrales principales, d’après une nouvelle étude basée sur des analyses génétiques d’ossements anciens. Du début du XIXe siècle, avec la Révolution Industrielle, d'abord engagée au Royaume-Uni, jusqu'en 1914, les Européens dominent sans partage l'économie et la finance mondiale. Il s’y trouvait sans doute avant l’arrivée des Indo-Européens R1a avec lesquels il a fusionné (plus ou moins moitié-moitié). «Notre étude ne permet pas de confirmer ni d’infirmer l’hypothèse des trois lignées principales formant la population européenne, regrette Ron Pinhasi. 2011, Voir Table S11.2 dans "Data supplements/Supplementary Information", pp.64-64 in.