Amnesty International va encore une fois recourir à son joker, à savoir Ctizen lab, qui tout en étant financé par une kyrielle de fondations américaines, dont notamment «Open society foundation» et la «Fondation Ford», connue pour ses liens avec la CIA avait fait état, en 2018, d’un opérateur de «NSO Group» s’activant au Maroc, sous le mystérieux nom de code «Atlas». Amnesty International a « tenté de faire le lien dans leur document entre le Maroc et NSO. Maroc; Tunisie; Algérie; France; Faits-Divers; Sport; Biz sur 7; Vidéos; Lettre de Poy; Titrologie; High-tech; Economie + 3è mandat: Amnesty International dénonce des détentions "arbitraires" NEWS. Le Maroc a insisté pour qu’Amnesty International présente une réponse officielle au sujet de son rapport publié le 22 juin 2020 qui comporte « des accusations graves et tendancieuses à l’encontre du Royaume », a affirmé, jeudi 2 juillet, le…Lire la suite 26 juin 2020. Le Maroc réfute les allégations d’Amnesty International et demande des preuves Par Le360 (avec MAP) le 26/06/2020 à 23h28 (mise à jour le 27/06/2020 à 12h05) Le Maroc relance Amnesty international après ses accusations d'espionnage d'un journaliste. Amnesty International n’a jamais contacté le gouvernement marocain avant la publication du “rapport“ où elle accuse le Maroc d’espionnage téléphonique. Kiosque360. Amnesty International est profondément préoccupée par ces informations et exhorte les autorités iraniennes à ne pas exécuter le Dr Djalali, ainsi qu’à le libérer. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita a affirmé que la non présentation par Amnesty International (AI) de preuves concernant les allégations contenues dans son dernier rapport publié le 22 juin 2020, amène le Maroc à s’interroger sur son contexte. Amnesty international avait indiqué, dans la foulée, que « ce n’est pas la première fois que des efforts sont déployés pour saper le travail d’Amnesty » au Maroc, soulignant que ces attaques coïncidait avec une répression croissante dans le pays. Différents formats du Fil sont disponibles, choisissez celui qui vous convient ou téléchargez-le : Télécharger le numéro au format PDF. Les actions en justice se basent sur des lois « remontant à l’époque de la répression », s’inquiète l’ONG, qui appelle le gouvernement à les réformer. Amnesty International Maroc a lancé, mercredi, une campagne pour la libération du journaliste Omar Radi. Sa garde-à-vue demeure secret. AGIR ? Amnesty International a déploré, lundi 9 novembre, les poursuites récentes lancées en Tunisie contre des internautes pour de simples critiques envers les autorités. Abidjan-Côte d'Ivoire | Par Eugène SAHI Publié le 09 décembre 2020 à 15:59 | mis à jour le 09 décembre 2020 à 15:59 . Ceci, en marge de l’élection, après que l’opposition a appelé à la désobéissance civile, à boycotter le scrutin, à créer un Conseil national de […] magazine-le-fil-amnesty-oct-2020.pdf. Et jusqu’à présent, les semaines passent sans qu’ils ne puissent étayer leurs dires par des données vérifiables ou des preuves. Amnesty International a-t-elle été prise la main dans le sac ? Amnesty International Maroc a appelé, mardi soir, au «rejet de toute fausse accusation contre le journaliste indépendant Omar Radi». Kiosque360.Le ministre Mustapha Ramid a dressé, devant la commission de la justice, un long réquisitoire contre Amnesty International, qui accuse le Maroc d’espionnage téléphonique. Ces deux droits sont protégés par la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée par l’ONU en 1948. 26 novembre. Le Maroc tance de nouveau Amnesty International LE SITEINFO mercredi 19 février 2020 - 20:55 Les autorités marocaines ont exprimé leur rejet catégorique des allégations et des positions adoptées par Amnesty International qui visent à déprécier les efforts du Royaume en matière de consolidation des Droits de l’Homme. Les forces de défense et de sécurité guinéennes ont commis, selon l’Organisation non gouvernementale, des homicides dans des quartiers favorables à l’opposition après l’élection présidentielle du 18 octobre dernier.Le moment est symbolique. Se voulant une organisation de défense des droits de l’Homme, Amnesty international s’est empêtrée dans un scandale au Maroc. Le Maroc a réfuté catégoriquement les allégations contenues dans le dernier rapport d’Amnesty International (AI), appelant cette dernière à apporter les preuves étayant sa teneur. 26 novembre - PDF - 3 Mo. 25 août 2020. Affaire Omar Radi : le Maroc réclame des preuves à Amnesty International. Les autorités publiques marocaines ont réfuté catégoriquement les allégations contenues dans le dernier rapport d’Amnesty International (AI), appelant cette dernière à apporter les preuves étayant sa teneur. Le Maroc a émis, le 08 décembre 2020, avec succès un emprunt obligataire sur le marché financier international (MFI) d'un montant global de 3 milliards … Amnesty International a également constaté l’arrestation de dizaines de membres de l’opposition. Or aucune évidence ne vient établir et prouver un quelconque lien. Omar Radi a été inculpé et placé en détention le 29 juillet, et il doit comparaître devant le Tribunal de première instance de Casablanca le 24 décembre 2020. Publié le 03/07/2020 à 00:03. s pacifiques détenus risquant d’être exposés au COVID-19 7 avril 2020, 10:00 UTC . Le leader du Front populaire ivoirien (FPI) a été arrêté depuis le 6 novembre 2020. Quel format? Par Le Figaro avec AFP. Amnesty International: pourquoi le Maroc est pris pour cible, selon un expert français . Alpha Condé prête serment, aujourd’hui, pour un troisième mandat à la tête de la Guinée. Votre engagement est notre force. Amnesty International a découvert que deux défenseurs marocains des droits humains – Maati Monjib et Abdessadak El Bouchattaoui – avaient, à plusieurs reprises depuis 2017, fait l’objet d’une surveillance exercée au moyen de logiciels espions conçus par l’entreprise israélienne NSO Group. Par Samir BENNIS . RSF appelle à l’arrêt du harcèlement d’Omar Radi Le Fil octobre-novembre 2020 . Aujourd’hui plus que jamais. Les défenseurs des droits de l’Homme devraient traiter les rapports d’Amnesty International avec le même regard critique que toute autre source. Amnesty International estime que la peine de mort constitue une violation des droits humains, en particulier du droit à la vie et du droit de ne subir ni la torture ni des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Amnesty International a souligné la gravité de la menace que représente la surveillance illégale ciblée pour les droits à la liberté d'expression et de réunion pacifique au Maroc. LA RÉDACTION samedi 18 juillet 2020 - 09:38. Le Maroc demande à Amnesty International d’apporter des preuves. Par LE SITEINFO - 26 juin 2020 à 22 h 31. Dans un rapport d’Amnesty international publié le 22 juin 2020, l’organisation affirme que le Maroc espionne un journaliste et des activistes en utilisant le logiciel Pegasus développé par la société israélienne NSO group. Edito : « Je ne peux même plus aller au restaurant ! Amnesty International a affirmé lundi, dans un rapport, que le téléphone d’Omar Radi, un journaliste et militant des droits humains marocain, a été piraté par les autorités du royaume. Merci! Les articles intéressants.