Les dix épreuves masculines et féminines de ski de fond sont tenues sur le stade de ski de Birkebeineren. Le Jordal Amfi (ici en 2006) accueille le tournoi de hockey sur glace. La France prend la médaille de bronze[76]. À un certain moment, il va falloir que les Jeux reviennent en Europe, et sur ce point là, je veux dire que la Norvège devrait se positionner avec Lillehammer, One Year to Lillehammer; '94 Olympics Are on Schedule Now That Budget Games Are Over, Organising Committee for the VI Winter Olympic Games, Vegard Ulvang results : Olympic Winter Games, Biathlon at the 1994 Lillehammer Winter Games, Biathlon at the 1994 Lillehammer Winter Games : Women's 4 × 7.5 kilometres Relay, Bobsleigh at the 1994 Lillehammer Winter Games, Bobsleigh at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Two, Bobsleigh at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Four, Nordic Combined at the 1994 Lillehammer Winter Games, Nordic Combined at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Individual, Nordic Combined at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Team, Ice Hockey at the 1994 Lillehammer Winter Games, Ice Hockey at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Ice Hockey, Luge at the 1994 Lillehammer Winter Games, Luge at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Singles, Figure skating at the 1994 Lillehammer Winter Games, Speed skating at the 1994 Lillehammer Winter Games, Short track speed skating at the 1994 Lillehammer Winter Games, Ski Jumping at the 1994 Lillehammer Winter Games, Freestyle Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games, Freestyle Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Moguls, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Downhill, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Slalom, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Men's Combined, Alpine Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games : Women's Downhill, Cross Country Skiing at the 1994 Lillehammer Winter Games, 16 Days in Lillehammer Burn With the Memory Of Adversity Overcome, Беларуская (тарашкевіца)‎, Srpskohrvatski / српскохрватски, Sélection de la ville hôte pour les Jeux olympiques d'hiver de 1994, piste de bobsleigh, luge et skeleton d'Hunderfossen, Combiné nordique aux Jeux olympiques de 1994, Hockey sur glace aux Jeux olympiques de 1994, Patinage artistique aux Jeux olympiques de 1994, Patinage de vitesse aux Jeux olympiques de 1994, Patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de 1994, Ski acrobatique aux Jeux olympiques de 1994, déclaration universelle des droits de l'homme, Tableau des médailles des Jeux olympiques d'hiver de 1994, Liste des médaillés aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, Programme des Nations unies pour l'environnement, Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver de 2016, Historical Dictionary of the Olympic Movement, Radio télévision belge de la communauté française, Page des Jeux olympiques de Lillehammer en 1994 sur le site officiel du CIO, Piste de bobsleigh, luge et skeleton d'Hunderfossen, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jeux_olympiques_d%27hiver_de_1994&oldid=177147795, Page avec coordonnées similaires sur Wikidata, Article contenant un appel à traduction en anglais, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. La station de Hafjell existait quant à elle avant les Jeux puisque sa construction date de 1988. La paire formée par les Suisses Gustav Weder et Donat Acklin est la première à remporter deux fois l’épreuve de bob à deux. La fondeuse italienne Manuela Di Centa entre dans l'histoire des Jeux en réalisant un véritable exploit : elle gagne une médaille dans chacune des cinq épreuves inscrites au programme olympique de ski de fond féminin[129],[130]. Le Prince Haakon allumant la flamme olympique. Ce budget se répartit entre un crédit de l'état pour le comité d'organisation qui représente finalement plus de 6,4 milliards de couronnes, et près d'un milliard de couronnes pour les différents ministères[13]. L'aurore boréale est un phénomène naturel marquant la position géographique très septentrionale de la Norvège. Les "vetters ». Avec trois pays de plus que lors des Jeux de 1992, cela constitue un record de nations participantes pour les Jeux d'hiver à l'époque, alors que le nombre d'athlètes est en baisse par rapport à Albertville deux années plus tôt[28]. C'est aussi en Allemagn… 250 skieurs de 45 pays, dont 140 hommes et 110 femmes, participent aux différentes courses. Le choix des mascottes pour ces Jeux se distingue par son originalité : HÃ¥kon et Kristin sont les premières mascottes olympiques incarnant des êtres humains. La victoire sur le relais masculin revient aux Italiens, emmenés par Marco Albarello et Silvio Fauner[135], déjà médaillés de bronze en individuel, respectivement sur le 10 kilomètres et la poursuite. », Helge Mjelde et Comité d’organisation des Jeux Olympiques d’hiver à Lillehammer (LOOC), Rapport officiel des XVIIes Jeux Olympiques d'hiver Lillehammer 1994, Lillehammer, LOOC AS, 1995, 772 p. (ISBN 82-993105-1-2). Deux autres patinoires sont situées dans la municipalité de Hamar. 1. Cet emblème symbolise le contact des Norvégiens avec la neige, le ciel et la nature[18]. Parmi elles, quatorze nations remportent au moins une médaille d'or. Le premier bat le second dans l'épreuve du 500 m et prend ensuite l'argent dans le 1 000 m derrière son compatriote Kim Ki-hoon[104]. Media in category "1998 Winter Olympics" The following 16 files are in this category, out of 16 total. Pourtant, l’équipe masculine  de Bosnie-Herzégovine en bob à quatre est composée d’un Croate, de deux Bosniaques et d’un Serbe. Le gouvernement norvégien finance entièrement le projet de construction, à hauteur de 94 millions de couronnes norvégiennes[49]. A Hamar. Il propose notamment de mettre fin au rythme quadriennal des Jeux, en séparant les Jeux d'été et d'hiver pour les disputer en alternance durant les années paires. Le Norvégien Johann Olav Koss marque l'histoire des Jeux : il réussit l'exploit de remporter trois médailles d'or dans les trois courses qu'il dispute, en établissant à chaque fois un nouveau record du monde. L'équipe du Kazakhstan, pour sa première participation en tant que nation indépendante, remporte trois médailles à Lillehammer, dont une en or, grâce à un seul athlète, Vladimir Smirnov[127],[128]. Ce dernier gagne successivement la médaille d'or sur le 10 kilomètres classique et la poursuite, en devançant à chaque fois le fondeur kazakh Vladimir Smirnov[134]. L'Allemagne prend le bronze avec Dieter Thoma, alors que Weissflog est seulement quatrième. Elle passe également par l'université de Cologne, où une vasque est allumée en l’honneur de Carl Diem, initiateur du principe du relais de la flamme. Conçue par les designers norvégiens André Steenbuch Marandon et Paal Christian Khaars, la torche olympique consiste en un long manche de bois prolongé par un patin en métal, pour une longueur de 152 cm. Sous les traits de jeunes enfants portant des habits médiévaux, en référence à leurs racines historiques, ils sont néanmoins des enfants modernes qui expriment les intérêts et visions de la jeunesse comme la conscience environnementale[20]. L'Italien Alberto Tomba finit deuxième du slalom derrière l'Autrichien Thomas Stangassinger pour remporter sa troisième médaille olympique consécutive dans cette discipline[121]. La présentation de la candidature a lieu lors d'une réception pendant les Jeux d'hiver 1984 à Sarajevo, en présence du roi Olav V[5]. Photo Olympique Officielle : Biathlon Hommes - Jeux Olympiques de la Jeunesse d’Hiver Innsbruck 2012 Javascript must be enabled for the correct page display skip to content Le 11 décembre 1986, la municipalité décide de présenter une nouvelle candidature pour l'accueil des Jeux de 1994. L'épaisseur de la roche au-dessus de la patinoire est comprise entre 25 m et 55 m. Sa construction a nécessité l'excavation de 140 000 m3 de roches en l'espace de huit mois[57]. La flamme est transmise à une jeune fondeuse handicapée, Katrine Nøttingnes, puis au prince Haakon, à qui revient la charge d'enflammer la vasque[72]. L'équipe russe est en tête du tableau des médailles car elle est celle qui compte le plus grand nombre de médaille d'or, soit 11 des 23 récompenses qu'elle a obtenues, tandis que la Norvège, pays hôte, est celle qui a remporté le plus de médailles lors de ces Jeux, avec 26 récompenses, dont dix en or. Daehlie, héros de tout un pays. Vingt-deux des soixante-sept nations participantes remportent au moins une médaille, comme détaillé dans le tableau ci-dessous. En 1994, Hamar deviendra le site des épreuves de patinage de vitesse aux Jeux olympiques d'hiver de 1994 à Lillehammer [1]. Médias : 6 633 (2 615 en presse écrite, 4 018 diffuseurs). Le saut est disputé sur le tremplin du stade LysgÃ¥rdsbakken, alors que le ski de fond est organisé sur le tracé du Birkerbeineren. Deux villages olympiques sont construits pour accueillir les athlètes, l'un à Lillehammer et l'autre à Hamar[1]. Avec ses trois titres olympiques, Egorova est d'ailleurs l'athlète ayant remporté le plus de médailles d'or lors de ces Jeux, en compagnie du patineur de vitesse norvégien Johann Olav Koss. Athlètes : 1 737 (522 femmes et 1215 hommes) La Russie réalise le doublé or-argent à la fois sur l'épreuve de couples et sur l'épreuve de danse sur glace. La Norvège est d'ailleurs la nation la mieux représentée parmi les neuf athlètes les plus médaillés avec trois représentants, devant la Russie avec deux représentants[142]. Seulement cinq centièmes séparent les deux équipages suisses, alors que la troisième place revient aux Italiens Günther Huber et Stefano Ticci[81],[82]. L'Italien Armin Zöggeler prend la 3e place et remporte ainsi la première de ses six médailles olympiques[94],[95]. Les Jeux olympiques d'hiver de 1994 se déroulent du samedi 12 au dimanche 27 février. Elle devient la deuxième ville norvégienne à accueillir les Jeux olympiques d'hiver après Oslo en 1952[8]. Bjørn Dæhlie et le relais norvégien terminent seconds, ce qui lui permet d'obtenir une quatrième médaille, une performance qu'il a déjà réalisé à Albertville deux ans plus tôt et qu'il réussira à nouveau à Nagano quatre ans plus tard[136]. » La municipalité d'Oslo envisage de se porter candidate à l'accueil des Jeux olympiques d'hiver de 2022, en s'appuyant elle aussi sur l'héritage des Jeux de Lillehammer[145],[156] et en réutilisant certaines des installations des Jeux de 1994[157]. La longueur totale de la piste est de 1 710 m, pour un dénivelé de 112 m, avec une pente moyenne de 8 %[54]. Aller au tableau des médailles. L' Argentine participe aux Jeux olympiques d'hiver de 1994, qui ont lieu à Lillehammer en Norvège. Jeux olympiques d'été. Javascript must be enabled for the correct page display. La station de Kvitfjell est spécialement créée pour les Jeux dans la municipalité de Ringebu, à 58 km au nord de Lillehammer, afin d'y accueillir les épreuves de vitesse, la descente et le super-G. La piste de descente possède une longueur de 3 007 m, pour un dénivelé de 838 m. Certains passages comme le Winterhogget ou Klemma atteignent 67 % de déclivité, alors que les skieurs approchent les 130 km/h à l'arrivée[60], où 41 000 spectateurs peuvent se rassembler[61]. Tchécoslovaquie aux Jeux olympiques pour la période 1920-1992 Kristin était la fille de Sverre et donc la tante de HÃ¥kon HÃ¥konsson[21],[22]. Une seconde patinoire est utilisée pour les rencontres de hockey, la patinoire olympique de Gjøvik, qui possède la particularité d'être entièrement construite sous la roche, et surnommée à ce titre la « caverne Â» par les Norvégiens[56]. Elles rassemblent 150 athlètes de 21 pays, dont 89 hommes et 61 femmes. L'équipe de Norvège gagne cinq médailles dont une en or, alors que l'Allemagne obtient trois fois l'or, pour un total de quatre médailles. Je pense que grâce aux autres composants, l'or, l'argent et le bronze, les médailles ont beaucoup d'allure". Ces quatre compétitions se déroulent sur l'aire de ski acrobatique de Kanthaugen et réunissent 97 skieurs de 21 pays, dont 52 hommes et 45 femmes. Avec trois médailles dont une en or, l'équipe suisse est la plus médaillée, devant l'Allemagne qui compte deux médailles dont un titre et l'Italie[80]. Le podium de l'épreuve de luge simple hommes est presque le même que celui d'Albertville : l'Allemand Georg Hackl gagne la médaille d'or devant l'Autrichien Markus Prock, comme ce fut le cas deux années plus tôt. C'est aussi en Allemagne qu'une performance étonnante est réalisée : le passage de la torche olympique se fait entre deux parachutistes, au-dessus de la ville de Grefrath. Lui aussi situé à l'est de la ville, à proximité des tremplins de saut, le stade de ski artistique de Kanthaugen est construit dans une zone de loisirs et de récréation en plein air très populaire auprès des habitants. Lillehammer 1994-Les concurrentes de luge (monoplace).A Hunderfossen. En 1986, le Comité International Olympique décide de modifier le calendrier des Jeux Olympiques, pour que les Jeux d’été et les Jeux d’hiver n'aient plus lieu la même année. La moitié des sites de compétition sont situés à Lillehammer, les autres à proximité immédiate de la ville, suivant l'idée de « Jeux compacts Â» voulus par le comité d'organisation. Tomas Jonsson, HÃ¥kan Loob et Mats Näslund deviennent les premiers membres du Club Triple Or[91], qui réunit les joueurs ayant remporté les Jeux olympiques, le Championnat du monde et la Coupe Stanley[92]. À un certain moment, il va falloir que les Jeux reviennent en Europe, et sur ce point là, je veux dire que la Norvège devrait se positionner avec Lillehammer[159],[160]. Équipe Canada - En 1986, le CIO a décidé par un vote de modifier le calendrier olympique pour ne plus de tenir les Jeux d’été et les Jeux d’hiver la même année. Les Jeux sont sponsorisés par 7 partenaires mondiaux, 9 partenaires nationaux et 17 fournisseurs officiels qui apportent un soutien financier ainsi que des biens et des services aux organisateurs des Jeux. La composition du bob à quatre de Bosnie-Herzégovine : un Croate, deux Bosniaques et un Serbe, le meilleur exemple de l’esprit olympique dans les pires moments. - Depuis 1994, il y a une alternance de deux ans entre les Jeux de l’Olympiade et les Jeux Olympiques d’hiver, (décision de la 91ème Session du CIO, à Lausanne, en 1986). L'enquête démontre que l'entourage de cette dernière est directement impliqué dans l'agression de Kerrigan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Distance totale : environ 6 000 km Ce sont les derniers Jeux d'hiver à se dérouler la même année que ceux d'été, avec Barcelone. Il s'agit de la première participation du pays aux Jeux olympiques d'hiver . Rendez-vous maintenant sur Olympic Channel, LIVE : La retransmission des Jeux Olympiques, Toutes les actualités de Lillehammer 1994 →, La longue et douloureuse quête de l'or de Dan Jansen, Aleksei Urmanov s’envole vers l’or du patinage artistique, Le duo russe de danse sur glace remporte une bagarre à trois épique, Dan Jansen récolte des larmes d’or du public en patinage de vitesse, Ça valait le coup d’attendre pour Manuela Di Centa, star hors pair, Lina Cheryazova saute vers l’or des sauts, Lillehammer s'anime pour fêter les 25 ans écoulés depuis les Jeux Olympiques de 1994, Revivez la gloire des Jeux Olympiques d’hiver passés : Lillehammer 1994, 25 ans après, l’héritage de Lillehammer rayonne toujours, Les Norvégiens craquent pour les pin’s à Lillehammer 1994. L'épreuve du simple dames atteint une médiatisation exceptionnelle. De même, la Slovaquie, après la dissolution de la Tchécoslovaquie, dispute ses premiers Jeux[43]. Le comité d'organisation met en place un projet « Mascottes vivantes Â» : huit couples d'enfants norvégiens représentant chacun une des régions du pays sont sélectionnés parmi 10 000 candidats âgés de 10 à 11 ans pour jouer le rôle des deux mascottes pendant les Jeux ainsi qu'au cours des différentes manifestations qui les précèdent[24],[20]. "J'ai essayé de créer quelque chose qui reflète ce qu'aiment et apprécient les Norvégiens, c'est-à-dire la nature. Voir aussi. Un relais à ski est alors organisé jusqu'au stade de saut à ski de LysgÃ¥rdsbakken, où la flamme atterrit lors de la cérémonie d'ouverture, portée par le sauteur Stein Gruben[70]. Depuis les Jeux olympiques de 1994, les Canadiennes remportent un total impressionnant de 84 médailles. Cessez le massacre. Le conseil municipal de Lillehammer décide de déclarer son intérêt pour les Jeux le 2 juin 1983, ce qui aboutit à la création, au mois d'octobre suivant, de la société « Lillehammer-OL 1992 A/S Â» dirigée par Arild Sletten et Ole Sjetne et chargée d'organiser la campagne pour les Jeux de 1992. » Toutefois, le nombre de touristes étrangers visitant Lillehammer est plus élevé dans les années qui suivent les Jeux que dans celles qui les précèdent, en partie grâce aux stations de ski de Kvitfjell et Hafjell ou du musée olympique de la ville, qui ont vu le jour à l'occasion des Jeux[153]. Après les discours de Gerhard Heiberg, président du Comité d'organisation, et de Juan Antonio Samaranch, président du CIO, les Jeux sont officiellement déclarés ouverts par le roi Harald, accompagné de la reine Sonja[72]. Le “Rapport officiel des XVIIes Jeux Olympiques d'hiver Lillehammer 1994” est innovant à plus d’un titre. Le couple de patineurs Russes, Ekaterina Gordeeva et  Sergei Grinkov réitèrent leur victoire de 1988. Le comité d'organisation des Jeux voit le jour le 14 novembre 1988, peu après l'élection de la ville hôte, sous l'appellation « Lillehammer Organisasjonskomité AS Â» (LOOC, Comité d’organisation des Jeux olympiques de Lillehammer). L’Italienne Manuela Di Centa décroche des médailles dans chacune des cinq épreuves de ski de fond. Les Jeux olympiques d'hiver sont un évènement sportif qui survient tous les quatre ans. Les villages de Hafjelltoppen et Sørlia sont installés dans la station de ski d'Hafjell, qui accueille des compétitions de ski alpin, le premier au-dessus de la station, le second près de l'aire d'arrivée des pistes olympiques. Le metteur en scène du spectacle, Bentein Baardson (en)[73], met la tradition norvégienne à l'honneur. Champion olympique en titre et grand favori de l'épreuve des bosses, le Français Edgar Grospiron se contente de la médaille de bronze. Le coût de construction des différents sites sportifs s'élève à près de 1,3 milliard de couronnes, dont plus de 240 millions pour la HÃ¥kons Hall, 221 millions pour le Vikingskipet et 203 millions pour la piste d'Hunderfossen[14]. Elle est associée à la puissance, à la tension intense et à un spectacle dramatique. La piste d'Hunderfossen devient même la seule piste à réfrigération artificielle de Scandinavie. Cette dernière obtient également le bronze dans le super-G, remporté par Diann Roffe Steinrotter[126]. Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver; Jeux panaméricains; Jeux Paralympiques d'hiver; Universiade d'été ... Lillehammer - Norvège - JO 1994 - Programme détaillé de la journée : 24 Février. Elle obtient ainsi son meilleur résultat depuis les Jeux de Grenoble en 1968[141]. Double championne olympique à Calgary en 1988, Vreni Schneider complète sa moisson de médailles à Lillehammer : elle en remporte trois, une de chaque métal. Le comité d'organisation et la Fédération norvégienne de l'environnement reçoivent six prix pour la protection de l'environnement, remis à Londres à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement le 3 juin 1994[147]. C'est la deuxième fois qu'une ville norvégienne accueille les Jeux d'hiver après Oslo en 1952. Résultats Ski alpin. C'est la première fois que la Suède remporte l'or olympique dans cette discipline. États-Unis aux Jeux olympiques d'hiver de 1998 modifier Cet article contient des informations sur la participation et les résultats des États-Unis aux Jeux olympiques d'hiver de 1994 qui ont eu lieu à Lillehammer en Norvège . Jusqu'à 30 000 spectateurs peuvent s'y rendre[61]. Deux relais de la flamme sont organisés parallèlement à l'occasion de ces Jeux, un parcours officiel et un parcours norvégien[69]. Cinq des dix sites sportifs sont situés à Lillehammer, la ville hôte de ces Jeux. La plus grande des deux, le Vikingskipet, également connu sous le nom de Halle olympique de Hamar, est dédiée aux épreuves de patinage de vitesse. Cliquer sur le jour pour afficher le programme détaillé de … La proposition du Catalan est adoptée : les XVII es jeux Olympiques d'hiver se tiendront donc en 1994, soit deux ans après les XVI es Jeux d'hiver. Cette cérémonie, placée sous le signe de l'émotion, multiplie les hommages à la ville de Sarajevo, hôte des Jeux olympiques de 1984 et depuis déchirée par la guerre. Il s'adjuge l'or sur l'individuel, le bronze sur le sprint remporté par son compatriote Sergey Chepikov, et la médaille d'argent avec le relais russe. La version du 12 mai 2015 de cet article a été reconnue comme «, Alternance des Jeux d'été et des Jeux d'hiver, « Vous devez profiter des Jeux pour faire la promotion de vos forces, de vos attraits. Quelques jours avant les championnats des États-Unis de patinage artistique, passage obligé pour obtenir sa qualification pour les Jeux, la grande favorite Nancy Kerrigan est agressée alors qu'elle sort de l'entraînement. Il devance le Norvégien Espen Bredesen, champion du monde et favori de la compétition, et l'Autrichien Andreas Goldberger[110]. Elle aussi double championne olympique à Albertville, l'Allemande Gunda Niemann se contente cette fois-ci d'une médaille d'argent et d'une médaille de bronze gagnées sur le 5 000 mètres et le 1 500 mètres[102]. Le design olympique made in Lillehammer repose sur trois piliers : originalité et spécificité norvégiennes, contact humain et contact entre l'homme et la nature. Bredesen prend sa revanche sur le petit tremplin en s'imposant avec quatorze points d'avance sur son compatriote Lasse Ottesen[111]. Les Jeux olympiques d'hiver de 1994 . Le nombre d'épreuves passe de 57 en 1992 à 61 en 1994, après l'ajout de quatre épreuves, le 1 000 m dames et le 500 m messieurs en patinage de vitesse sur piste courte ainsi que le saut messieurs et dames en ski acrobatique[72]. Au même instant, les sportifs rassemblés au centre du stade ainsi que les 40 000 spectateurs allument et brandissent une lampe de poche sur laquelle est gravée l'inscription « Remember Sarajevo Â»[140],[139]. HÃ¥kon HÃ¥konsson était le petit-fils du roi Sverre et qui devient lui-même roi en 1217. Un accord de collaboration entre le CIO et le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) signé peu de temps après la clôture des Jeux de Lillehammer vise à développer les initiatives conjointes dans ce domaine[151]. Lors de la 91e session du CIO à Lausanne, l'organisation des Jeux de 1992 est attribuée à Albertville alors que Lillehammer est éliminée lors du cinquième tour[6]. Volontaires : 9 054 Bien que les organisateurs aient réussi le mariage du « vert Â» et du « blanc Â»[12], certaines critiques sont présentées par les écologistes, notamment en ce qui concerne la piste de bobsleigh qu'il a fallu arroser d'ammoniac pour réfrigérer la glace[152]. Sport olympique depuis les Jeux d'Albertville en 1992, le ski acrobatique se dote à Lillehammer d'une seconde épreuve : après les bosses, c'est le saut qui entre au programme des Jeux pour les hommes comme pour les femmes. L'Allemagne, la République tchèque et la Russie terminent ex æquo avec six points, soit trois victoires et deux défaites en cinq matchs, et se qualifient pour les quarts de finale. Un nouveau stade d'une capacité de 10 000 spectateurs, le Jordal Amfi , est construit pour le tournoi de hockey dans une zone résidentielle de l'est d'Oslo [ 111 ] . L'immense ferveur qu'ils ont suscité en Norvège, comme en témoignent les affluences enregistrées lors des différentes épreuves, est elle aussi saluée[12]. La première épreuve masculine, le 30 kilomètres style libre, disputée le 14 février, voit les Norvégiens réaliser un doublé : Thomas Alsgaard domine la course devant Bjørn Dæhlie[133]. Le relais allemand, notamment composé de Ricco Groß, Frank Luck et Sven Fischer, tous les trois médaillés sur l'une des épreuves individuelles, domine la course avec plus d'une minute d'avance sur la Russie. Les épreuves de combiné nordique ont lieu sur deux sites. Publié en 1995 par le LOOC, il se compose d’un coffret petit format en 4 volumes, publié en 3 éditions distinctes : française, anglaise et norvégienne. Cinq villages sont aménagés pour accueillir 6 600 représentants des médias face à la faible capacité hôtelière de la ville. Gustav Weder et Donat Acklin montent également sur le podium de l'épreuve de bob à quatre, en compagnie de leurs équipiers Kurt Meier et Domenico Semeraro, mais le titre revient au second équipage allemand, composé du pilote Harald Czudaj, de Karsten Brannasch, Olaf Hampel et Alexander Szelig. HÃ¥kon et Kristin ont hérité leurs noms de personnages historiques du XIIIe siècle liés à la Norvège et à la région de Lillehammer.